À PROPOS

Note d’intention

L’idée de cette création est née d’une recherche au long cours (2012-2019) en immersion en milieu hospitalier autour de la question de la réappropriation sensible du corps par les patients et les soignants. C’est au cours de ces recherches In Situ mêlant corps en réhabilitation et personnel soignant que le travail de collectage de récits de corps et de mémoire corporelle commence à résonner avec les créations de la compagnie.

C’est ce matériau, vécu et assimilé par couches successives à travers le temps, laissant apparaître l’espace vibratoire entre les corps, qui inspirera pour partie la création.

Aussi loin que ses souvenirs l’entrainent, Sylvère Lamotte réalise combien cette question de ce que peut le corps l’a toujours animé fortement. C’est peut-être même ce qui l’a amené au mouvement, comme une sorte d’appel instinctif à découvrir les possibles, pour soi et avec les autres.

 

 

 

L’élan collectif touche par son humanité immédiate. Etre et faire ensemble est beaucoup plus ancré dans la réalité d’un écosystème. Au fils de ses expériences et de son observation des corps en réhabilitation, Sylvère est de plus en plus fasciné par les moyens du corps et sa puissance d’agir.

Ou comment un être décide d’absorber et de grandir autour, au travers, du traumatisme. Avec cette nouvelle pièce, Sylvère souhaite approcher l’universalité des corps en réhabilitation pour la mettre en résonance avec chacun d’entre nous.

Conception et chorégraphie Sylvère Lamotte
Assistant Jérèmy Kouyoumdjian
Regard extérieur Brigitte Livenais
Interprètes Carla Diego, Caroline Jaubert, Magali Saby
Composition, interprétation, arrangement et sound design Stracho Temelkovski
Costumière Charlotte Jaubert
Création lumières Laurent Schneegans  

 


Carla Diégo

danseuse
member 1

Caroline Jaubert

danseuse
member 1

Magali Saby

danseuse
member 1

Stracho Temelkovski

musicien
member 1

Sylvère Lamotte

Chorégraphe
member 1

DISTRIBUTION

Née à Barcelone, elle a commencé ses études en danse classique à l’âge de 12 ans. Elle a poursuivi sa formation en participant à de nombreux ateliers avec des chorégraphes internationaux et nationaux tels que Ohad Naharin, Hofesh Shechter, Richard Siegal, Fernando Hernando Magadan ou Sharon Fridman. Carla a travaillé dans le théâtre musical (Hoy no me puedo levantar, Los 40, el musical, Beauty and The Beast) et comme danseuse dans les compagnies de LASALA (Judith Argomaniz), Poliana Lima, Iker Karrera et Cie Burn Out (Jann Gallois ). Elle a participé à des concours et festivals chorégraphiques avec Nexo(s), une œuvre qu’elle a co-chorégraphiée, “plangĕre”, sélectionnée pour le Red de Cielo Abierto 2018 et LA VIVA MUERTE, sélectionnée pour le 32e Certamen de Madrid et récompensée par le programme de recherche chorégraphique bourse pour BMotion Festival 2019. Elle a également travaillé comme chorégraphe pour la publicité et le théâtre. Actuellement, elle poursuit sa carrière professionnelle en tant qu’enseignante, chorégraphe et danseuse.

Formée au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en danse contemporaine, elle intègre par la suite le Ballet Preljocaj de 2009 à 2016. Elle obtient parallèlement une Licence en Art chorégraphique et le Diplôme d’état de professeur de danse en contemporain. Caroline intègre le Théâtre du Corps Pietragalla-Derouault en 2016 pour le spectacle Lorenzaccio mis en scène par Daniel Mesguish qui mêle théâtre et danse. Elle travaille avec des artistes multidisciplinaires, ainsi que sur ses propres pièces en tissant danse, théâtre, musique, vidéo, à la recherche d’un dialogue fluide, poétique, brut où le réel et l’irréel se côtoient. Parcours professeur: Caroline commence à donner des cours lors de ses tournées avec le Ballet Preljocaj. L’art de transmettre se poursuit dans la direction d’acteur et en tant que chorégraphe sur des tournages vidéos. Elle donne des cours collectifs et particuliers sur toute la France, aussi bien à des danseuses-eurs, qu’à des comédiennes-iens, ou des groupes de musique. Actuellement, elle donne des cours de contemporain sur Brive à lascène nationale de Brive-Tulle « L’empreinte » et au Conservatoire Régional de Tulle.

En tant que danseuse et comédienne, Magali Saby a collaboré à plusieurs projets internationaux orientés vers la danse contemporaine et le théâtre.
Dans le cadre de créations pluridisciplinaires elle a eu l’occasion de se produire en France mais aussi en Allemagne, Angleterre, Belgique, Suisse, Turquie, Grèce et Indonésie. Désireuse de se perfectionner, elle s’est formée en effectuant des stages/laboratoires auprès de chorégraphes et compagnies internationales. En 2017, elle décide de fonder l’une des première académie artistique qui milite pour la reconnaissance professionnelle des artistes en situation de handicap en France.

Né en 1978 à Grenoble de parents macédoniens, installés à Fontaine (Isère), Stracho Temelkovski, guitariste, percussionniste, compositeur et arrangeur, puise sa créativité dans l’héritage de ses profondes racines macédoniennes et dans son cheminement à travers les musiques acoustiques et électroniques.
Ses rencontres musicales ont forgé au fil du temps ses créations et son improvisation et le poussent à multiplier les expériences artistiques avec d’autres musiciens mais aussi avec des conteurs, des danseurs…
Après plusieurs expériences en tant que sideman, il propose ses propres spectacles et compositions.

Sylvère Lamotte se forme à la danse contemporain au Conservatoire national de Région de Rennes, puis au Conservatoire national de Danse de Paris. En 2007, alors en dernière année au Junior ballet, il intègre le Centre chorégraphique d’Aix-en-Provence au sein du GUID (Groupe Urbain d’Intervention Dansée), programme initié par le Ballet Prejlocaj. Curieux des univers de chacun, ouvert à diverses influences, Sylvère Lamotte travaille en tant qu’interprète auprès de chorégraphes aux univers variés : Paco Decina, Nasser Martin Gousset, Marcia Barellos & Karl Biscuit, Sylvain Groud, David Drouard, François Veyrunes, Alban Richard, Perrine Valli et Nicolas Hubert. Nourri de chacune de ces expériences, de chacun de ces langages, il en retient un goût pour la création collective et le mélange des influences. Il fonde en 2015 la compagnie Lamento au sein de laquelle il explore,en tant que chorégraphe et interprète, ses propres pistes de travail. Particulièrement attaché à la danse contact, Sylvère Lamotte expérimente notamment les moyens d’en faire varier les formes. Cette même année, il crée Ruines un duo accompagné d’un musicien live Ruines, puis le quintette Les Sauvages (2017).

JÉRÉMY KOUYOUMDJIAN

ASSISTANT
member 1

LAURENT SCHNEEGANS

CRÉATEUR LUMIÈRE
member 1

Collaborateurs

Né en 1985, Jérémy étudie au CNSMD de Lyon pendant 4 années en section danse contemporaine, aborde notam-ment les répertoires de Pina Bausch, Jean-Claude Ballotta et Jean-Christophe Maillot, et crée une pièce pour le Jeune Ballet de Lyon avec le chorégraphe Cyril Viallon. Dès sa sortie du conser-vatoire, il intègre le GUID d’Angelin Preljocaj, ainsi que les pro-jets de Sylvain Groud et Frédéric Lescure. Il multiplie ses collabo-rations pour enrichir sa carrière de danseur interprète et rejoint notamment les projets de David Drouard, François Veyrunes, In-grid Florin, Tommy Pascal, Paco Decina et prochainement Russel Maliphant. Il rejoint la Cie Lamento en 2014 pour sa première pièce, Ruines.

Laurent Schneegans débute en 1983 comme régisseur lumière et régisseur général de tournée. A partir de 1996, il se consacre entièrement à la création et réalise des éclairages pour le théâtre, la danse, l’opéra et le spectacle de rue. Il travaille notamment au théâtre avec Guy Pierre Couleau (Marilyn en chantée de Glover, Les Mains sales de Sartre, Les Justes de Camus, La Fontaine aux saints et Les Noces du rétameur de Synge,Hiver de Harris, Maître Puntilla et son valet Matti de Brecht, Désir sous les ormes d’O’Neill, Guitou de Melquiot, Don Juan revient de la guerre de Horvath), Edmunds Freibergs (Oncle Vania de Tchekhov), Brigitte Jaques-Wajeman (La Marmite et Pseudolus le truqueur de Plaute, L’Odyssée d’Homère), Paul Desveaux (La Cerisaie de Tchekhov, Pollock et Pearl de Melquiot), Sylvain George (Et nous brûlerons une à une les villes endormies). En danse, il collabore avec les chorégraphes Paco Dècina, Lionel Hoche, Hervé Robbe, Alexandra N’Possee, Tango Ostinato, Valéria Appicella, Thomas Chaussebourg, Helge Letonja. Il a créé les lumières du premier opéra de Laurent Cuniot, Des pétales dans la bouche. Également photographe, il réalise depuis 2007 les photos des spectacles qu’il met en lumière.Lors de la Nuit blanche à Paris en 2010, il présente une installation lumière autour du pendule de Foucault, baptisée Luminance d’éclipses vives.

VIDÉO

TEASER

VIDÉO

TEASER

call to action

Besoin d’un renseignement, d’une information ?
suivant

Voyage au bout de l'ennui